Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2018 4 17 /05 /mai /2018 16:31
OU COURS TU COMME ÇA.... ACTE 3  FIN

OU COURS-TU COMME CA ?

 

 

« Tu rentres chez toi maintenant ? C’est ou chez toi ?

 

 

« Chez moi ? Mon Dieu, c’est loin, à une heure de train tu vois

« Et chaque jour tu fais une heure de train ?

« Ben oui, je suis obligé, ici c’est trop cher pour moi

« Trop cher ? C’est quoi ?

 

Il était complique d’expliquer à une gamine de 10 ans ce qu’était ou ce que signifiait la cherté d’une chose, car je voyais bien que dans sa vie la notion d’argent, de coût, simplement de loyer, ne signifiait rien pour elle, et tout mon problème était de faire comprendre en termes simples tout ce qui pouvait compliquer la vie d’un individu de classe moyenne ; avant que je puisse m’ exprimer elle rajouta :

« je sais ce qu'est quelque chose de cher; c'est trop élevé en prix par rapport à l’argent que tu gagnes, je sais beaucoup de choses tu vois….

 

En effet je voyais, et je me retrouvais un peu à la fois déstabilisé par sa vivacité d’esprit et ses connaissances.

« Tu as tout à fait raison, ici ou tu habites, seuls les gens qui gagnent beaucoup d’argent peuvent se loger, et toi tu as cette chance avec tes parents.

« Ho mes parents je les vois presque jamais, j’ai juste une gouvernante qui s’occupe de moi, qui m’apprends tout ce que je dois savoir, mais franchement quelquefois, elle est très présente et j’aimerais avoir moi aussi mon petit jardin secret, mais bon faut que je fasse avec….

   Et toi tu travailles dans quoi ?

«  Je suis dans un bureau, sur un ordinateur, je trie, je classe, j’envoie des mails, je fais des études, je réponds à des études, à des mails, toute la journée assis  avec mal de dos et à me crever les yeux sur mon écran, mais bon je ne sais faire que cela, donc on attend la retraite….

« La retraite c’est quoi ?

« Ha vaste question … la retraite c’est juste pouvoir mourir sans trop demander à la société et à nos enfants. Au départ c’était profiter d’une vie de travail commencée très tôt, mais ça c’était avant.

« Avant quoi ? Et c’est a quel âge la retraite ?

« Avant pleins de choses que tu ne pourrais pas comprendre, et qui changent chaque année, mais vu que notre génération  a subi la pollution, a fumé beaucoup de tabac, a travaillé d’une manière statique, que la population vieillit, que nos enfants commencent à bosser très tard, tous les calculs qui ont été faits dans les années 1946, ne sont plus d’actualité.

Je fais partie de la première génération qui va subir les conséquences de tout cela.

 

« Moi j’y pense pas encore à tout cela, comme tu dis....

« je te comprends, mais moi à ton âge je n’y pensais pas non plus, et on ne nous a jamais expliqué comment fonctionnait la retraite, donc on découvre, on est en colère, à tort ou à raison,  mais faut faire avec.

« Moi on veut m’apprendre le minimum à savoir, parler, compter, être polie, comprendre les autres, les écouter, ne pas les juger,  bref le minimum pour vivre.

« Oui, normalement la politesse ce sont tes parents, comprendre les autres aussi parfois, et le reste c’est  l’école, et tu as de la chance que ce soi pour toi une gouvernante.

« Oui je sais bien, c’est ce qu'ils me disent , mais tu sais ils nous ont élevé dans le gout de l’effort, avec leur argent bien sûr, leur culture, mais aussi une certaine volonté de changer la vie, et  c’est vieux comme idée ça, d’après eux.

« Oh oui changer la vie ça me rappelle une certaine époque, que nous n’avons pas su conserver parce que comme des moutons nous sommes rentrés dans le rang.

 Quand j’ étais un peu plus vieux que toi, je rêvais d’une autre société, d’un autre monde , comme le chantait Téléphone, c’était un fabuleux groupe de rock, et puis comme des abrutis, nous avons oublié tout cela , et avons accepté cette société, mais aussi parce qu’aucun autre modèle ne nous était proposé, et surtout n’avait fait ses preuves.

 Nous avons vécu des moments extraordinaires mais très éphémères, avec Tonton en 81, qui était pour un certain nombre d’entre nous la société rêvée , avec Rocard qui d’une idée magnifique, l’autogestion, pouvait arriver  1 er ministre, et puis nous avons baissé les bras, seul le compte bancaire comptait, nous avons oublié nos Coluche, nos Desproges, et nous mourrons à petit feu en oubliant que nous avions voulu changer la vie et qu’en définitive c’est la vie qui nous  a changé, le fric, la morale, bref tout ce contre quoi nous avions lutté et qui a fini par nous tuer.

« Ho je te sens assez nostalgique et très aigri non ? Tu sais ce que ça veut dire aigri ?

«  Merci quand même, je fais partie de cette génération qui a aimé lire, donc le vocabulaire, j’en connais un petit peu, même si dans nos échanges tu ne le vois pas , parce que je ne te connais pas , je te découvre .

«  Je t’écoute et je m’instruis, je suis ravie que tu parles avec moi, parce que beaucoup, quand on est âgé comme toi, âgé pour moi bien sûr,  ne prennent jamais le temps de discuter avec des personnes jeunes, parce que vous pensez que nous ne comprenons  rien, alors que vous avez oublié depuis longtemps qu’un jour vous aviez notre âge .

« Ça j’avoue qu’en vieillissant nous tombons dans le piège de considérer que nous seuls avions raison, c’est très humain, très con et donc encore une fois très humain.

J’allais continuer à discuter avec elle lorsque je vis un mouvement à ses côtés, et j’en étais à la fois surpris et contrarié  car a  son contact et avec nos échanges je ne voyais pas du tout le temps passer, et surtout j’aurais aimé que cela continue encore .

Je vis d’abord deux chaussures très fines prendre appui sur le muret puis petit à petit je découvris une sorte de pyjama d’une couleur vert-pomme, une belle ceinture marron ou presque,  un nœud papillon rouge qui m’étonnait et surtout un visage angélique, qui me parlait deja , surmonté d’une coiffure toute ébouriffée, et ce qui me surpris le plus c’est qu’il tenait à la main une rose.

Il me regarda et me dit :

«  Ha c’est toi dont ma sœur m’a parlé, je suis ravi de faire ta connaissance.

    Dis, tu peux me dessiner un mouton ?

 

 

 

Putain, Antoine, tu ne nous avais pas dit qu’il avait une sœur……………

 

 

 

FIN.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : DE LA LIBERTE DE PENSER
  • : Un blog est un endroit visible par tous ou on peut livrer ses pensées, ses coups de coeur, ses coups de gueule.
  • Contact

Recherche

Liens