Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 11:11

 

 

 

 

 

 

 

 

4963592504_e81343e7ae.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

IL ETAIT UNE FOIS……

 

Ca commence toujours comme ça les histoires.

Donc il était une fois dans un monde très parallèle, une jeune et jolie princesse qui avait connu un jeune et  très très très  joli Prince.

 

Et puis, vous savez ce que c est, la jeunesse, la vie passe et le prince avait rencontré d’autres princesses dont une à qui il offrit son royaume ; Sa vie ne fut pas simple, détrompez-vous bonnes gens, c’était un prince c est vrai mais un prince d’aujourd’hui avec ses envies, ses amours, ses regrets, ses peines et ses joies.

De cette union naquit deux très belles princesses et sa mission de père étant accompli, notre prince déjà moins jeune, pensa un peu à lui.

Comme il était très séduisant et qu’il était fatigué d’être harcelé par la gente féminine, il parti s' exiler très loin de son royaume, pour profiter enfin d une vie sereine et calme, avec  juste son jeune chien et son ordinateur, car le prince malgré son âge, avait toujours été curieux de ses nouvelles technologies.

Un jour qu’il surfait il lui prit l idée d’utiliser cet engin fabuleux pour voir ce qu’était devenu ceux et celles qui avaient  partagé un moment sa jeunesse ; Voir les photos des autres le rassura, il avait bien change oui mais restait toujours aussi séduisant malgré ses nombreuses rides, et ses cheveux blancs.

Et face book arriva…….

Il ne connaissait pas face book, et malgré les encouragements de ses filles, il hésitait, instinct de survie, 6 eme sens, il n en savait rien, il était partage entre l’envie et la peur et ce fut l’envie qui l emporta.

Il chercha sa jeune princesse qu’il  avait c’est vrai un peu oublie, et au moment tout espoir semblait perdu, elle apparut enfin sur son écran.

 Magie de la technique, surtout que même une  princesse change de nom, de visage, et le retrouver, fut aussi compliqué que chercher une arete en plein PACIFIQUE .

Il ne savait pas quoi faire, il ne savait pas non plus ce qu’elle allait faire, l ignorer, lui répondre, l’oublier ?

 On ne saura jamais par quelles phases de doutes d’espoirs de désespoirs en si peu de temps il a pu passer et l’inscription « vous avez un message » balaya tout ceci, magie d’internet, magie de la technique.

 

La vie est ainsi faite, partagée entre de grandes joies, de grandes peines, d’incertitudes, et de magnifiques instants.

Il l’a retrouvé, elle lui écrit, émois d’adolescents, et en même temps elle lui annonce qu’elle est loin, très loin dans une île ou un îlot.

Avec ses précepteurs, il avait appris le nom, mais c’était si loin et si vague.  

Heureusement docteur Google earth veillait, et à la place d’un beau tournesol bien fleuri sur son écran d’accueil on vit apparaître en 3D, une île perdue dans le bleu du pacifique.

La vie fut dictée par le décalage horaire, les cernes sous les yeux commencèrent à se multiplier, et il retrouvait petit à petit cette émotion de pouvoir ne serait ce quelques minutes échanger quelques mots avec elle.

 

Des les premiers instants, lui qui avait un peu perdu le goût de l’émotion retrouvait à la fois tous ces sentiments qu’il croyait a jamais enfouis dans l’ancien temps, retrouvait cette force de vivre, de construire et de penser à deux, de se projeter à deux dans l’avenir d’une vie qu’il voyait étrangement sereine, paradoxalement  simple, car croyait-il naïvement  retrouver l’envie et la force d’aimer enfin quelqu’un d'autre que lui, même loin, même inaccessible, au fond de son esprit, au fond de son âme il le sentait , et plus il le sentait, plus il se voyait vivant, et avait peur…

Avait-elle changée ? Comment était-elle ? Pouvait-il la reconnaitre ? Un amoncellement de questions qui faisait de sa vie des instants rythmes par le décalage horaire dans l attente d un petit mot, juste un bonjour, juste un coucou qui le rendait pour les restants  de la journée dans une euphorie de bonheur sans aucune explications rationnelles. Sa vie avait enfin un sens retrouvé, comme aux premiers jours.

Enfin il l avait vu, elle  n’avait presque pas changée, un peu de rides aux coins des yeux, certes des cheveux envolés par la brise marine, mais toujours ces yeux fabuleux et ce sourire qui l avait rendu si souvent idiot et qu’il retrouvait  cinquante ans après aussi beau aussi flamboyant, aussi séduisant qu’en ce temps là ; il est vrai aussi et au gré de leurs échanges il le comprit, la vie l’avait un peu usée, mais il espérait que justement internet permettrait de lui redonner ce joli sourire pour lequel il avait tant de fois craqué et qui le fascinait encore aujourd’hui.

 

Malgré leurs vies respectives, ils prenaient le temps de s'envoyer de petits mails qui les confortaient dans leur idée qu’ils existaient pour quelqu’un quelque part au delà de quelques méridiens a la con qui le faisaient veiller un peu tard juste pour voir si elle se connectait, juste pour savoir si elle allait bien, un petit carre vert allume qui signifiait simplement qu’elle était la, et même sans rien lui écrire, il la savait heureuse, il se voyait content.

 

Des mois, des années passèrent, sans cette lassitude et cette habitude  qui souvent  finissent par  rendre banale une relation qui au départ semble pourtant si forte, bref internet et webcam suffisaient a leur bonheur,  à cette envie de se retrouver et de partager quelques instantes voles à ce fameux « con » de temps qui passe.

Et puis un jour, comme dans les contes de fée, le 21 ème siècle étant celui de l invention et la teleportation fut mise au point ; il n y avait qu’ un fou comme lui pour tenter l’expérience, et sans rien dire à personne en moins de temps qu’il n’y  pensa, il se retrouva sur une plage magnifique , dont il ne connaissait même pas le nom, mais il savait que c’était la .

Et il la vit. C’était un animal étrange, il la reconnut a ses yeux, alors délicatement de sa main il la prit par les pinces et lui fit un baiser entre ses magnifiques yeux et il se réveilla devant une webcam vide, a 3 heures du matin, heure locale heureux d’avoir un instant rêvé à l’autre qui était si loin de lui.

 

 

 

Daniel   VIDAL

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : DE LA LIBERTE DE PENSER
  • : Un blog est un endroit visible par tous ou on peut livrer ses pensées, ses coups de coeur, ses coups de gueule.
  • Contact

Recherche

Archives

Liens