Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 14:49

Inconnue.gif

 

 

 

 

 

Nos  yeux se sont croises et j’ai pensé dans l’instant à la chanson de Brassens, les passantes, chanson

 

merveilleuse ou tout peut se réaliser dans le fantasme de quelques secondes à travers un sourire, un mot,

 

un regard, un bonjour, un « à bientôt », un «  bonne journée », bref l’ensemble de ces banalités auxquelles

 

tu n’apportes aucune attention sur le moment et qui te reviennent bien des années après, avec le regret

 

d’être passé a côté peut être de l’essentiel.

 

 

L’ensemble était à la fois magnifiquement séduisant et atrocement inaccessible.

 

 

Séduisant car sa beauté, sa sensibilité, sa sensualité étaient telles qu’on pouvait ressentir à la première

 

vision, tous ces sentiments mêlés.

 

 

Inaccessible, car les femmes sont si secrètes par nature, qu’il est difficile  surtout en passant 20 ans à coté

 

de la sienne de les  connaitre vraiment.

 

 

La couleur magnifique de ses yeux était déjà un signe de séduction, et la profondeur, la gentillesse la

 

sensibilité de son regard ne pouvait qu’inciter à mieux la deviner, et toute l’interrogation était de savoir

 

comment.

 

 

Une passante dans toute sa splendeur, dans tout son anonymat, et que pourtant tu as envie à la fois  de

 

suivre et d'emporter  pour vivre quelques moments à ses cotés.

 

 

Une inconnue que tu croises, non par hasard mais par bienveillance de la vie.

 

 

Cette vie, qui à l’instant précédent  te paraissait banale devient tout à coup un cadeau de la nature, car enfin

 

ce regard, te redonne l’envie de te battre, d’aimer, de construire, en un mot, de vivre et à un certain âge

 

j’ose l’avouer de Revivre.

 

 

Instants éphémères de bonheur supposé qui te permettent de croire encore à l’instant et à la magie du destin

 

qui veut te transmettre l’envie et la force de tout.

 

 

Tu souhaites et  tu ne sais encore  pourquoi  l’emmener sur ta route, même si celle-ci sera plus courte, elle

 

pourrait être enfin partagée.

 

 

Tu sembles renaitre d’une longue traversée du désert, et une seconde, (mais quel bonheur cette seconde) tu

 

te crois sur le pont du Titanic à hurler : »I’m the King of the world », et pour ce rêve fabuleux, merci.

 

 

 

Daniel VIDAL

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : DE LA LIBERTE DE PENSER
  • : Un blog est un endroit visible par tous ou on peut livrer ses pensées, ses coups de coeur, ses coups de gueule.
  • Contact

Recherche

Archives

Liens