Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 10:03

assemblee.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En cette journée du samedi 06 novembre, la France  a vécu sa huitième journée de manifestation

Je croyais que mon pays, était un régime démocratique, ou un parlement était chargé de par la constitution de voter des lois,  le gouvernement en tant qu’exécutif  obligé de les faire appliquer, après éventuellement l’avis du conseil constitutionnel, à travers la promulgation , par le président de la République.

Le Parlement, élu  a en théorie une durée de vie de 5 ans, sauf si le président décide de dissoudre et de procéder à de nouvelles élections.

Le débat parlementaire a eu lieu, n’en déplaise à l’opposition, et la  réforme sur le régime des retraites à été adopté et est  devenu loi.

Le parti socialiste , a  saisi  le conseil constitutionnel pour faire invalider certains aspects de cette loi, sans succès.

Depuis que le débat sur la réforme des retraites a été lancé par le gouvernement le 16 juin, les  discussions ont eu lieu et un vote solennel par l’assemblée et le sénat a adopté ce projet.

On ne peut refuser une opposition à un projet ni des manifestations contre une loi, mais les multiplications, le blocage par des gens que l’on peut qualifier d’anti démocrates, pour ne pas dire  par correction de fascistes, me semble non seulement irresponsable, mais pire une nouvelle fois un déni de démocratie.

Des élections ont eu lieu, une majorité et un président ont été élus, et il est inadmissible qu’une minorité, veuillent remettre en cause dans la rue ce qui a été acquis démocratiquement par les urnes, à travers le vote de nos députés.

Il sera temps lors des prochaines élections pour ceux qui ne sont pas d’ accord de sanctionner le gouvernement, et de revenir par la voie démocratique, sur ces lois, même si tout le monde sait que le parti socialiste se gardera bien, si par malheur, il arrivait au pouvoir de les  remettre en cause.

Je crois que le temps du ridicule est passé et qu’il faut simplement se remettre au travail.

J’ai été en outre stupéfait de voir que certains grévistes osaient dans les manifs et dans les ronds points demander une participation financière pour soutenir ce mouvement.

Lorsqu’ on prend le risque de faire grève, il faut être logique jusqu’ au bout et avoir à la fois le courage et la conscience de ce qu’une grève peut couter, ou alors on va tranquillement au boulot en attendant les prochaines échéances électorales.

Le monde entier a ri ou s’est félicité de notre incurie à accepter des reformes trop longtemps reportées, certainement pas parfaites, mais qui ont au moins le mérite d’exister.

En fait si on examine en détails l’évolution des oppositions à cette loi, et les slogans entendus ici et la, on s’aperçoit que  c’est le système de gouvernance du président actuel qui était mis sur la sellette, et pas spécialement une reforme dont tout le monde a convenu qu’elle était utile et nécessaire.

Il semble donc comme l’a déclaré Mr De Villepin, que  le problème était notre Président.

Pour cela, il faudra attendre pour ceux qui étaient dans la rue, 2012, comme nous avons attendu après 1997, 2002, pour rejeter Mr JOSPIN et son gouvernement.

 

Daniel  VIDAL

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : DE LA LIBERTE DE PENSER
  • : Un blog est un endroit visible par tous ou on peut livrer ses pensées, ses coups de coeur, ses coups de gueule.
  • Contact

Recherche

Archives

Liens